Marraine nous a surnommé l'équipe du bonheur. Ce dont elle ne se doute pas, c'est tout ce que nous avons reçu.
Nous avons été les destinataires de bonheur à l'etat pur, sans artifice.
Dans notre société où tout est paraître, tout se fait et se prévoit en fonction du regard des autres- et même si l'on veut l'éviter, nous vivons dans ce monde d'image.
Ces 10 jours auront été une parenthèse j'aurai presque envie de dire "enchantée". Mais vous ne me croirait pas.
Tout n'est pas rose, loin de là. Mais en ce qui concerne le partage, je crois que mes compagnonnes et moi sommes d'accord pour dire qu'il est bien au delà de tout attente.
Notre dernier jour, les zazas ont fait une petite fête improvisée. Les émotions étaient la, en pagaille. Entre la timidité de danser, la joie partagée, la tristesse de l'approche du départ...
Tout ça se lisaient sur le visage et leurs gestes.
Alors marraine, merci pour ton accueil, merci pour ta confiance. & les zazas merci pour votre amour.
Et un petit mot sur ces deux femmes extraordinaires, Anne-Claire et Véronique. Je connaissais déjà leur amour de l'accompagnement, leur savoir faire, leur simplicité, leur capacité à s'adapter, leur professionnalisme, leur écoute, leur bienveillance. Et je suis toujours éblouie par ces deux êtres vivants qui dans chacune son type, accueille l'autre. Vous m'inspirez. Merci à vous aussi de m'avoir fait confiance.
Une petite dernière a rejoint notre équipe de choc, Louise "eh dit", infirmière bénévole. Avec sa gentillesse, son humour et sa voix chantante, elle a intégré notre trio. Louise est l'une de ces personnes qui a un cœur tendre, mais qui pour autant est une professionnelle hors-pair, dotée de patience et de douceur. "non d'une choupette !!".
Alors oui, les au revoir sont difficile, les séparations parfois même douloureuses mais je repars et reviens ressourcée, de vous tous !
L’image contient peut-être : 16 personnes, personnes debout