entrée zazakely           

"...Lors de ma quatrième année de droit à l’Université, j’ai pris la décision d’une pause ; afin
de réaliser ce qui me tenait tant à coeur depuis quelques temps et ce pourquoi j’étais
désormais prête : partir apporter une aide, concrète. Bien décidée à donner vie à mon
projet, j’ai entamé diverses recherches afin de trouver une structure disposée à
m’accueillir. C’est rapidement, et par le biais du « bouche-à-oreille », que l’on m’a parlé
de l’orphelinat tenu par Michelle Martres, marraine Michelle, appelé « Zazakely ». J’ai
donc très rapidement pris contact avec elle, lui exposant quels étaient mes motivations
ainsi que mon projet. Quelques temps après, il était convenu que je passerai 3 mois au
sein de cet établissement, afin d’apporter mon aide auprès des enfants (à savoir que mes
recherches n’étaient pas cantonnées à ce type de mission).
Je suis arrivée chez Zazakely le 06 octobre 2019, et le dépaysement fut immédiat lors de
mes premiers pas sur l’Île Sainte Marie. Mon accueil chez Zazakely fut un moment
unique, touchant. J’ai très vite été confrontée à tout un tas de nouveautés, attisant ma
curiosité, mon envie d’apprendre et de découvrir. Mon adaptation au sein de l’orphelinat
fut finalement assez rapide, dans la mesure où le cadre est chaleureux et grâce aussi à la
bienveillance et à la gentillesse de tous ses membres, enfants et salariés.
Et puis, peu à peu, l’azimut de ces diverses nouveautés du début a laissé la place aux
prises de conscience, à la nécessité de m’adapter et de faire avec le fait d’être - même si
très entourée - confrontée à une forme de solitude et à la nécessité de gérer seule mes
ressentis et émotions. Cela fut parfois éprouvant, mais via cet apprentissage j’ai pu
découvrir beaucoup de ma personne et des autres. Je me souviens avoir été traversée, en
l’espace d’une journée, par de multiples émotions...et alors c’est l’écriture qui me faisait
beaucoup de bien : l’exutoire était énorme et c’est ce qui m’a permis de surmonter des
moments forts et la difficulté parfois d’être totalement déconnectée de mon quotidien.
Ce travail fut extrêmement intéressant et formateur.
Surtout, vivre avec les enfants pensionnaires de chez Zazakely, et parmi eux, fut une
vraie chance. J’ai souhaité venir leur apporter, mais j’ai surtout reçu de leur part de
nombreux sourires et beaucoup d’amour : 140 sourires environ, uniques, tous prémisses
d’un rire et d’une émotion intérieure. Les côtoyer, chacun, sur le plan scolaire et
extrascolaire, fut extrêmement enrichissant. Par ailleurs, j’ai eu l’occasion de rencontrer
énormément de monde, et bien qu’il faille affronter la brièveté de ces diverses
rencontres ces différents échanges m’ont beaucoup apporté.
Sur l’ensemble de mon séjour, mes journées furent en réalité extrêmement variées. Et
malgré la chaleur, être au contact des enfants fut toujours une source d’énergie,
infaillible. L’immersion a donc été totale, et j’ai eu la chance de découvrir une culture
bien loin de mon référentiel français. De plus, et même s’il a fallu trouver nos marques et
apprendre de la vie en communauté, l’arrivée de Jeanne et de Camille, bénévoles, après
un mois passé seule au sein de la structure, nous a permis de partager et de créer dans le
cadre de notre expérience une relation dont l’intensité était immense.
Je suis persuadée que mon séjour a été fondateur pour la personne que j’ai envie de
devenir. J’espère être ressortie grandie de cette expérience qui, sans aucun doute, m’a
apporté beaucoup.
Encore aujourd’hui résonne en moi les bonjours des enfants qui, chaque matin,
donnaient du sens à l’essentiel, simplement."