Bilan de mission humanitaire

"Réaliser une mission humanitaire dans un pays à l'autre bout du monde est devenu l'un de mes projets il y a 2 ans environ. Jeanne m'a confié son envie de voir autre chose, de vivre autre chose que notre petite routine française. Elle a tout simplement mis des mots sur ce que je pensais. Il y a un an et demi, on en a reparlé plus sérieusement et s'est dit mais c'est maintenant, c'est le moment de vivre ce qu'on a envie, de se sentir utile. J'en ai parlé à mes proches, a mes parents et nos recherches ont commencé. Les organismes, mes associations il y en a mais les missions se font avec des contraintes (le fait d'être 2, c'est plus compliqué, on ne peut pas forcément choisir le pays où on part, des formations sont quelques fois obligatoires et sans parler des frais d'inscription...). Après quelques mois, on a décidé de faire nos recherches nous mêmes et par bouche à oreille, on a entendu parler de l'orphelinat Zazakely de Madagascar. Quelques échanges de mails, une prise de contact avec des jeunes ayant réalisé une mission la bas, la découverte de quelques reportages... C'est décidé, on part pour 3 mois ! On prépare nos bagages, on prend l'avion mais là encore, je ne réalise pas vraiment ce qui m'attend. On rencontre Marcelle, une marraine de l'association qui nous donne quelques anecdotes. Lorsqu'on atterri sur l'île Sainte Marie, c'est le début d'un choc culturel. On rencontre Michelle, une directrice impliquée qui nous donne une multitude d'informations sur la route vers l'orphelinat. Avec Jeanne, on essaye d'en retenir un maximum tout en découvrant un paysage époustouflant. Une première journée forte en émotions et riche en découvertes. J'ai découvert un mode de vie complètement différent, un état d'esprit bien loin de la France. J'ai visité un pays tellement plus riche que la France en quelques sorte... Ça m'a permis de rencontrer et d'apprendre a connaître des personnes avec qui des liens ont été forts et vrais. Je pense à Docteur David, à Fabiola, à Marcelle, Marie Thérèse, à Maelle, Eztitxu... Et tellement d'autres. Je me suis sincèrement attachée aux personnes et surtout à ce enfants avec qui le premier contact dans les chants, les rires, les sourires est juste inoubliable. En 3 mois, on a pu s'attacher aux petits et aux grands de différentes manières. Les Maternelles à travers les jeux, les regards, le contact... Les plus grands avec des activités, des discussions, des échanges et des rires. Je n'oublierai pas Elinah, Abby, Nancia, Tibave, Rosilah, Pierre... Et tous les autres. Je m'attendais à apporter quelque chose, ce que je ne savais pas c'est que ces enfants allaient me le rendre au centuple. Ils m'ont fait découvrir la faune et la flore, m'ont appris à profiter des petits bonheurs et à me rendre compte des excès et de l'importance de ce qui est devenu banale en France. Lors de notre départ, je me suis rendue compte que pour eux, nous sommes de passage et ils ont l'habitude de ca, heureusement. J'ai beaucoup appris sur ce pays, ces habitants, cette culture et maintenant que je suis rentrée, je sais aussi que j'ai beaucoup appris sur moi. Je sais que je suis quelqu'un de positive, qui sais relativiser et qui est capable de vivre 3 mois loin de tout. Je pense que cette expérience restera a jamais gravée dans ma mémoire et me servira pour ma vie future. Je tenais à vous remercier Michelle, de nous avoir accueilli Jeanne et moi au sein de votre orphelinat. Je pense que vous apportez beaucoup à ces enfants qui n'ont pas la même chance que nous. J'espère sincèrement que cette structure perdurera dans le temps et qu'elle pourra continuer à accueillir d'autres enfants qui en ont besoin. Merci pour tout."

Camille DANTIN Mission humanitaire du 03 novembre 2019 au 24 Janvier 2020