Que faire pendant deux jours alors que j'attends a  Tana les docs et reparations? 

accepter une invitation d'Eliane( malgache) que je connais depuis la Réunion ou nous faisions des marchés ensemble.. Il n'en faut pas plus pour prendre taxi brousse en  sa  compagnie et avec  jean marc un touriste qui  a visité le centre et est pret a repartir sur  La france.. mais il lui reste deux jours a flaner.. nous  voilà embarqués dans cette expedition improvisée..

Eliane veut nous faire connaitre le village et ses habitants ou elle a déjà entreposé avec moultes efforts un engin qui va traiter le riz et ensuite faire de la farine... donc, depart a 5h du matin   de Tananarive via route de Majunga et apres 90 kms nous descendons du taxi bondé.. a pied pour les uns  ,en moto pour les autres nous voilà prets a faire 20kms dans la montagne sur les hauts plateaux! terre rouge .. peuple bien typé,des enfants partout... avec le nez qui coule, les cheveux emmélés.. les yeux  ? des billes noires..  tous sourires seul moyen d'échange car le dialecte n'y est plus le meme qu'a Ste Marie et nous traversons rivières et rizières pour arriver dans un hameau de maisons "nature" ou ils n'ont rien si ce n'est des volailles.; des cochons sauvages et des rizières.. et des enfants.. des enfants.. un peu sales  vétus de haillons...du riz étalé  au sol  qui sèche !c'est la saison des récoltes..mais il faut en vendre pour survivre.. il est transporté a dos d'homme sur  20kms pour aller jusqu'au village .. au marché le lundi matin...

nous decouvrons et sommes reçus comme des princes .. dans cette campagne.'ou rien n'est là pour les polluer.. ils nous regardent avec les yeux  ronds se posent sans doute plein de questions car il  disent qu'ils n'ont pas vu de "vazahas" ( blancs) depuis deux ou trois ans..c'est ce que nous traduit Michel chef du village qui parle bien le français et sur qui repose de nombreuses decisions qui sont a prendre dans ce village..mais il a besoin de soutien exterieur..nous mangeons a leur table ( avions fait provisions) et dormons dans leur maison.. les uns dans ds lits les autres a meme le sol.. mais dans une convivialité sans pareille..j'ai debuté la nuit sur une banquette sans  ressorts.. et ai terminé la nuit a meme le sol me trouvant avec les pieds du voisin contre la tete ! peu importe.. au petit matin chacun a replié ses affaires et apres un petit dejeuner avons repris le chemin inverse ! il fallait bien rentrer.. les bonnes choses ont une fin..

 que de resolutions rapides j'ai pu proposer a ce chef de village au vu des enfants qui hésitant a notre arrivée ! chantaient et dansaient en fin de journée..

 

OUVRIR  UNE ECOLE MATERNELLE était le plus beau cadeau que je pouvais lui proposer..  par contre il fallait vite  mettre en place les formalités etc.; il a proposé de donner  le local  et d'accomplir toutes les formalités.. et voilà.. nous allons partager aussi avec eux!! bien loin de zazakely.. mais pas impossible.. les dons en craie, cartables ,livrets et allons acheter un tableau.. et qqs nattes car pas de bureaux pas possible ( pas de bois..) et voila comment on lutte contre l'illétrisme.

 il faut vermifuger les enfants qui sont  en moyenne 5 a 6 par foyer et le village en compte 60.. ( pas de contraception .. ils la reclament mais personne ne les entend si loin.. )faites les comptes: et aidez nous si vous le souhaitez et le pouvez .. merci

 meme un petit don est un grand don.. un grand soutien.. c'est un peuple fabuleux qui me donne des leçons de vie au quotidien.. ( fluvermal  zentel et tous medicaments..) merci et je continue ma route pour retourner a zazakely ou m'attendent les zazas..  Eliane   tu nous a fait profiter d'une belle decouverte..   j'ai plein de photos patience !je les envoie a Nicole qui va en insérer qqs une.. et vous ferez le meme voyage   depuis votre fauteuil  là est la recette du bonheur.. d'une retraitée...  et des enfants... partout..