Absente du centre depuis une dizaine de jours.. des  imprévus au quotidien  pour les nombreuses  demarches  neccessaires a   Davila et Lodrik qui doivent etre opérés en France( malformation pieds et mains pour l'un ; double pied bot pour l'autre;..)je vais vous faire profiter de mes petits pas de çi   de là!!... rien de facile..

 

nous ne mettons pas de photos des enfants!! merci de nous faire confiance..

-- pour rejoindre la Grande terre( Madagascar) il faut quitter Ste Marie  soit en avion ( onéreux) soit en bateau si la mer est favorable et en cette période cyclonique ! elle bouge.. aussi les traversées ne se font pas tous les jours..  arrivés a Sonerano Ivongo apres une bonne heure de navigation on est pris en charge par un taxi brousse via Tamatave  et trois heures  apres ! ouf on est arrivé a la première étape:

là il faut trouver un hotel et s'installer.. faire le point sur les demarches et l'ordre dans  lequel on peut les entreprendre..   prendre un taxi et ! aller..  il connait les rouages administratifs! et  il   m'annonce que le Tribunal est en  grève suite a l'assasinat d'un magistrat par un policier!  et c'est là que je dois recupérer les certificats de nationalité des enfants: première étape incontournable pour obtenir passeports et visas..   mais au bout de deux jours !j'ai rencontré la bonne personne et obtenu les documents.. 

ensuite :immatriculation du quad ! acheté en avril dernier.. long délai certes mais il manquait des documents douaniers...et au bout de trois jours ça y est le quad est enfin immat! j'ai bien failli devoir revenir dans ce bureau dejà visité trois fois.. mais j'ai expliqué que Ste Marie ce n'est  pas la porte à coté...et le chef a tamponné..je dois recupérer la carte grise.. pas établie car un vendredi...

  étape passeports:::

me voilà dans un autre taxi brousse via la Capitale malgache "Tananarive" située a plus de trois cent kilomètres..; dix heures de route.. pas trop mal le taxi , un peu confortable; on y cotoie des gens souriants prets a partager une banquette..on mange en chemin dans des gargottes ,le toit est surchargé mais stable  cartons bien arrimés ;des paquets ;des  sacs ;des volailles etc..  des controles de police sur tout le parcours mais aucun risque.. simplement les taxis se frolent un peu en se croisant.. mais on s'habitue.. ils conduisent bien.. et la musique est là ..

A" Tana" rien de facile non plus... visite de bureau en bureau pour enfin apprendre que je dois amener les deux enfants et les parents au Ministère de l'Intérieur  pour faire photos des handicaps( le dossier medical n'étant pas suffisant) ah! si on m'avait avertie avant!!!.. Ste Marie c'est loin.. rendez vous dans une semaine ... et promis je devrais repartir avec les passeports le jour meme.. ensuite je pourrai  deposer demande de visas..au consulat.. !  

 le portable me permet d'avoir des nouvelles au quotidien des enfants et  du  personnel...j'apprends que Al Francia a une otite et q'Aullivio souffre de céphalées ..  certaines "zouzoukes" savent gerer ces soucis;. mais au retour je vais  faire une petite reunion -infos sur ces points afin d'etre plus tranquille sur ce plan santé.. urgences du quotidien..

 entre temps panne du groupe electrogène "chinois" recemment offert au centre! plus de demarreur! et obligé de le faire reparer a Tana.. mon collaborateur Oustaz  me l'envoie par bateau et via encore deux taxis brousse en relais.. super fonctionnement! il me parvient le surlendemain.. je depose au garage et récup lundi aprem.. je vous assure que  mardi je fais le  chemin  inverse et je rentre au centre voir les zazas!!

 

mais  non!... je n'arriveria que jeudi .. eh oui entre temps :Christine ,ma fille ,basée sur la Réunion me dit qu'elle  a un copain qui vient a Tamatave en bateau! et solidarité oblige ! il m'apporte des colis, des dons..donc je l'attends , je dedouane et je rentre..

j'en ai profité pour effectuer l'achat d'une pompe aspirante qui nous sera utile pour le chateau d'eau ,du matériel electrique ( plus solide que le "chinois" vendu sur Ste Marie) et de l'artisanat qui sera revendu au centre aux touristes de passage.. (en plus de celui qui est fabriqué dans les villages voisins de zazakely.)

voilà petit pas à petits pas on avance...  mora mora en malgache ( doucement doucement) demain je vais vous donner encore des vovos...